Principe de Le Chatelier
(loi générale de modération)

Le principe de Le Chatelier, ou loi générale de modération, déduite d'observations expérimentales, a été énoncé par Henry Le Chatelier (chimiste français, 1850-1936) en 1884. Ce principe est applicable dans le cadre d'un déplacement d'équilibre, et non pas d'une rupture d'équilibre.
Énoncé : "lorsque les modifications extérieures apportées à un système physico-chimique en équilibre provoquent une évolution vers un nouvel état d'équilibre, l'évolution s'oppose aux perturbations qui l'ont engendrée et en modère l'effet."

Autres formulations :

Ce principe se déduit en fait de la loi d'action de masse et de la loi de Van 't Hoff.

Influence de la pression (particularisation du Principe de Le Chatelier) :
On se place à température constante, dans une enceinte fermée.
Énoncé : "Une augmentation de pression appliquée à un système fermé en équilibre et maintenu à température constante provoque un déplacement d'équilibre, voire une rupture d'équilibre dans le sens pour lequel la réaction s'accompagne, à température et pression constantes, d'une diminution de volume".
En fait en pratique, si on élève la pression, un équilibre chimique qui présente des gaz dans ses produits ou réactifs verra la réaction qui consomme le plus de gaz (et donc en produit le moins) favorisée. L'équilibre va évoluer dans le sens de la diminution des phases gazeuses (si elles existent).

Influence de la température (loi expérimentale de Van't Hoff) :
On se place à volume constant ou à pression constante, en système fermé.
Énoncé : "Une élévation de température appliquée à un système fermé en équilibre et maintenu à pression ou à volume constant entraîne un déplacement voire une rupture d'équilibre dans le sens de la réaction qui, à température et pression ou volume constants est endothermique".
En fait en pratique, pour un système fermé en équilibre si on élève la température, une réaction chimique endothermique verra sa réaction directe favorisée, et une réaction chimique exothermique verra sa réaction inverse favorisée. Il s'agit d'une particularisation du Principe de Le Chatelier.

Nota : ce genre de principe existe aussi en électromagnétisme dans le domaine de l'induction, connu sous le nom de Loi de Lenz-Faraday (équation locale de Maxwell-Faraday).


< utiliser les flèches de votre navigateur >